Une crédence de cuisine chic et choc

La crédence

est cette paroi verticale de 50 à 70 cm de hauteur située entre le

plan de travail

et les meubles hauts de la cuisine. Cet espace a un rôle décoratif, évidemment, mais surtout un rôle pratique : celui de protéger le mur des taches et des éclaboussures, d’eau ou de graisse.

La question du choix du matériau est donc une question importante lors de

l’aménagement de la cuisine

. Je peux d’ailleurs témoigner, ma crédence a largement occupé mes pensées l’année dernière. Ceci étant dit, sachez que la

crédence

doit être réalisée dans un matériau étanche, résistant et facile d’entretien, ou éventuellement deux. En effet, rien n’empêche d’associer plusieurs matériaux.

Une crédence en carrelage

Le carrelage est le matériau le plus classique et le plus fréquent pour la crédence. Normal, il est disponible dans une telle large palette de dimensions et de styles qu’il convient à toutes les cuisines. Côté pratique, le carrelage résiste à l’humidité comme à la chaleur et se nettoie d’un coup d’éponge. Le seul inconvénient d’une crédence en carrelage, ce sont les joints qui ont tendance à s’encrasser. Choisir de très grands carreaux permet de diminuer ce désagrément, tout en créant une ambiance très contemporaine.

Une crédence en stratifié

Le stratifié, on connaît ses avantages pour le

plan de travail

. Ses atouts sont tout aussi nombreux lorsqu’il est utilisé en

crédence

. Solide, résistant, d’un bon rapport qualité prix, le stratifé se nettoie facilement. Inconvénient, le stratifé ne supporte que les chaleurs inférieures à 180°. On évitera donc d’en poser juste derrière les plaques de cuisson.

Une crédence en inox

Une crédence en inox, d’un aspect très pro, très net, ne craint pas la chaleur. Elle ne craint pas l’eau non plus, même si les taches marquent. Il suffit cependant de passer un chiffon humide, éventuellement additionné de vinaigre blanc. Mais jamais de tampon, il risquerait de rayer la surface. Une crédence en verre

Une crédence en verre résiste à la chaleur, à l’humidité et aux chocs. Elle se nettoie avec du produit à vitre. Côté déco, la crédence en verre est très contemporaine, très chic.

Une crédence en bois

Une crédence en bois se patinera au fil du temps, sa teinte évoluera, deviendra plus chaude. Parfait donc pour une cuisine de charme. Le bois a cependant un inconvénient, c’est un matériau vivant qui craint l’eau et la chaleur. Mieux vaut donc éviter le bois derrière les plaques de cuisson ou l’évier. Ailleurs il suffit de vernir le bois à l’installation, ou de passer une couche d’huile, puis de l’entretenir régulièrement.  

Une crédence en pierre naturelle

Si elle est en calcaire, en ardoise ou en granit, des pierres poreuses, la crédence exige un traitement hydrofuge préalable. Ensuite, elle s’entretient tout simplement à l’eau savonneuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *