Le lobby de Hobby a été condamné à une amende de 3 M $ pour l'importation illégale

Le lobby de Hobby a été condamné à une amende de 3 millions de dollars pour importer illégalement des milliers d'artefacts d'argile anciens aux États-Unis en provenance d'Irak. Le détaillant basé en Oklahoma doit également renoncer aux artefacts qu'il a faussement étiquetés et expédiés à travers les Émirats arabes unis et Israël, selon un accord de règlement civil et de règlement au tribunal de district des États-Unis pour le district oriental de New York.

La société a payé 1,6 million de dollars pour les artefacts en 2010 et a transféré le paiement à sept comptes bancaires distincts, ne jamais rencontrer le concessionnaire. «Les collectionneurs et les importateurs américains doivent veiller au respect des lois et règlements qui exigent des déclarations véridiques à la douane et à la protection des frontières des États-Unis, afin que les agents des douanes puissent examiner les biens culturels traverser nos frontières et empêcher l'entrée inappropriée de ces biens», a déclaré l'avocat américain Bridget M. Rohde a déclaré dans un communiqué.

Lobby Hobby, dans un communiqué, a déclaré: «En 2009, Hobby Lobby a commencé à acquérir une variété de Bibles historiques et d'autres artefacts. L'élaboration d'une collection de livres et d'objets historiquement et religieux sur la Bible est conforme à la mission et à la passion de la société pour la Bible. Les objectifs étaient de préserver ces éléments pour les générations futures, de fournir un large accès aux étudiants et aux étudiants pour les étudier et à partager la collection avec le monde dans les institutions publiques et les musées. déclaration.

Selon la plainte, le président du Hobby Lobby et un avocat interne ont été prévenus par un expert en droit de la propriété culturelle que les antiquités de l'ancien Irak ont ​​pu être pillées à partir de sites archéologiques et que des objets d'origine irakienne qui n'ont pas été déclarés correctement pourraient être Saisis par les douaniers. Hobby Lobby a procédé à la vente et, à l'aide de plusieurs adresses, le distributeur a envoyé 10 paquets avec des étiquettes d'expédition identifiant le contenu comme "carreaux de céramique" ou "carreaux d'argile".

"Nous devrions avoir exercé plus de surveillance et nous avons soigneusement questionné comment les acquisitions ont été traitées", a déclaré Steve Green, président de Hobby Lobby, dans le communiqué de la société. "Hobby Lobby a coopéré avec le gouvernement tout au long de son enquête et, avec l'annonce de l'accord de règlement d'aujourd'hui, est ravi que la question ait été résolue."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *