Je marche sur un tapis

J’aime les atmosphères cosy, les ambiances façon cocon. Et
qui dit cocon, dit tapis, du moins à l’automne.

Mais souvent femme varie.

Pendant longtemps j’ai été réfractaire à la simple idée du
tapis. Ce tapis dont mon mari bien-aimé rêvait, je l’imaginais forcément maculé
de purée, envahi de miettes, et difficile à nettoyer. Aujourd’hui, l’âge
venant, ma frilosité augmentant, je ne vois que ses avantages.

Le tapis est doux, douillet, chaud. Le tapis délimite les
espaces dans une pièce. Il attire le regard par ses couleurs qui tranchent ou,
choisi en harmonie, joue le rôle d’écrin pour les meubles.

Aujourd’hui, j’ai envie de couleurs dans ma maison. J’ai
envie de roses, de bleus, de pourpre. J’ai envie de rayures et de formes en tout
genre.

Et vous, de quel tapis avez-vous envie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *