État de l'industrie: vente au détail indépendant

La récession a coûté un problème à la vente au détail. Au cours des mois maigres de 2009-2011, un abstention répété sur les marchés, dans la rue et dans les pages d'accueil des Accents Today était l'idée que ceux qui pourraient survivre au ralentissement économique pourraient survivre à tout. Eh bien, il est enfin sûr de dire que le pire est derrière nous. Et, à en juger par les détaillants interrogés pour ce rapport spécial, ce qui ne les a pas tués, les a certainement renforcé.

Tous les détaillants indépendants de meubles et / ou d'accents domestiques, ils viennent des marchés de détail des États-Unis au nord, au sud, dans le centre-ville et dans les deux côtes. Dans chacun de ces marchés, quatre des personnes interrogées exploitent trois magasins ou plus, et la moitié du groupe enregistre des ventes annuelles de 10 millions de dollars ou plus chacune. Ils ont des styles, des salles d'exposition, des clients et des méthodes de commercialisation très différents, mais ils partagent des préoccupations similaires concernant les vendeurs, les tendances, les opérations et la concurrence.

Les affaires sont bonnes à tous les niveaux, les portails en ligne des fournisseurs sont appréciés, l'orange et le blues sont chauds, et l'expérience «en magasin» est plus importante que jamais. Leur résilience et les intelligences de la rue sont bien affinées, utiles car elles traitent d'un nouveau jeu de défis et de problèmes – une législation plus exigeante et plus exigeante pour les consommateurs, les salles d'exposition, les discounters en ligne et la taxe sur les ventes.

En général, comment les entreprises?

Rachelle Roth: Ce printemps était un peu doux, mais nous sommes toujours heureux avec les chiffres. 2012 a été une bonne année pour nous.

Ron Werner: Autrement dit, le consommateur se sent mieux, ce qui se traduit par une amélioration de l'activité de trafic et de vente.

Jessica Talsma-Smith: Les affaires augmentent de façon spectaculaire. Nous avons simplement ajouté 20 000 pieds carrés supplémentaires. Magasin, maintenant nous avons quatre emplacements plus un magasin en ligne. Même avant d'ouvrir notre plus récent emplacement, notre entreprise s'améliorait chaque mois. L'économie de cette région a repris ses portes, il y a de bons emplois et de nombreuses maisons neuves sont en cours de construction. Notre dernière Parade of Homes a présenté plus de 50 foyers – par rapport à seulement 16 foyers il y a quelques années.

Laurie Bauermeister: Laurie's Home Furnishings est situé dans le "pays". Nous sommes à 30 miles de Houston et à 10 miles de The Woodlands. Heureusement, nous avons beaucoup et beaucoup d'inventaires en constante évolution pour piloter notre trafic de destination. Les affaires ont augmenté de 17% l'année dernière. J'espère le même résultat cette année. À l'exception d'un appartement 2009, le magasin affiche un rendement de 14% à 23% par rapport à chaque année précédente.

Heather Hanley: Il me semble que les gens sont intéressés à faire des choix plus intelligents. Ils recherchent une qualité supérieure à celle des objets. Ils cherchent également des conseils et des avis d'experts, qui ont bien fonctionné pour mes magasins, car tous mes employés de vente sont des designers d'intérieur. Notre entreprise a certainement vu les hauts et les bas, mais grâce à la récession, nous avons appris à fonctionner plus efficacement et sommes plus forts. Notre nombre de transactions de vente et la vente moyenne sont en hausse.

Quelles sont les catégories d'accent de la maison qui semblent vendre plus ou sont plus populaires auprès de vos clients?

Rachelle Roth: C'est drôle, vous avez mentionné des plantes végétales parce que nous ne considérons pas vraiment une catégorie d'accessoires à vendre, mais nous avons récemment investi dans un transport assez important de tiges coupées, de graminées, d'hortensias et d'un Quelques arbres; L'investissement dans notre affichage aide vraiment à vendre les vases et les accessoires de table. Il est important de se rappeler que l'affichage est l'avantage que nous avons en tant que magasin de brique et de mortier; Impulsion des consommateurs – achetez des cadeaux et des accessoires lorsque notre magasin  SRQ2 "width =" 240 "height =" 248 "style =" margin: 5px; Float: right; "/> fait appel à leurs sens visuels. De plus, les tapis sont en vente parce que nous offrons des offres à la mode peu coûteuses qui se coordonnent avec nos réglages d'ameublement sur le sol. L'éclairage est toujours une bonne catégorie car il est si difficile de juger de l'échelle et Couleur lors de l'achat en ligne et les marques sont moins reconnaissables au consommateur moyen. </p>
<p align= Ron Werner: Nous voyons la solide solidité du consommateur dans tous les domaines. Les gens pensent à la maison et rafraîchissent. Les petits articles pour les fluff-ups rapides facilitent. Dans ce sens, nous voyons l'activité dans les coussins, les luminaires, les tapis et les faux botaniques.

Laurie Bauermeister: Cette saison, nous avons vendu une grande quantité de botaniques permanents pour les remplisseurs de table et de bibliothèque. Les succulentes et les orchidées semblent être les plus populaires. Aussi chaud sont le décor mural et les miroirs. L'éclairage est une catégorie où nous recherchons toujours un look nouveau ou actuel. Les bases en céramique colorées semblent bien se vendre.

Heather Hanley: Nous semblons vendre plus d'éclairage – lampes et accessoires de plafond, éclairage haut de gamme. Nos clients ne semblent pas aller vers les articles moins coûteux que nous offrons. Les botaniques sont tombés un peu. Nous vendons beaucoup d'oreillers, ainsi que des tapis de surface où encore, ils gravitent vers les articles de billets plus gros et font plus d'un investissement dans une pièce.

Quels styles et couleurs sont chaudes maintenant?

Rachelle Roth: Greige avec des pops de couleur – breloques, oranges et roses chaudes. Nous avons vu beaucoup de kelly green sur le marché et espérons que cela se traduit par des intérieurs.

Jessica Talsma-Smith: Tangerine, turquoises et blues doux. Nous avons beaucoup de maisons près de l'eau, donc léger, aéré et frais est un thème commun.

Laurie Bauermeister: Les meilleures couleurs pour nous sont encore des neutres français. Ceux qui ont une palette de couleurs plus développée achètent des tons turquoise et orange.

Patti Schmer: Les couleurs accentuées qui sont chaudes en ce moment sont des bleus et des verts. Nous avons fait très bien avec un produit appelé Sitlonger – ils font un coussin de yoga, et des ottomans pour des sièges décontractés, dans des tissus merveilleux avec de belles textures et des couleurs.

Heather Hanley: À Spokane, les gens demandent les couleurs de «tango de mandarine», les gris et ils s'éloignent des marrons de base. Nous montrons des styles à la tendance comme des impressions en treillis, des ikat et des chevrons, et certains de nos clients gravitent vers eux.

Les tapis sont-ils une catégorie de produit clé pour vous? Si oui, comment sont-ils affichés dans le magasin?

Rachelle Roth: Ils ne sont pas «clés» car nous n'avons pas de porte-carrosserie ou beaucoup d'inventaire, mais nous avons 2×3 échantillons et faisons une bonne affaire avec Surya, Dash et Albert, Company C et Madeline Weinrib. Un nouveau concept que nous avons mis en œuvre semble fonctionner: mettre plusieurs tapis roulés 5×8 dans des barils de vin vintage à côté de chaque canapé où ils travaillent en couleur et en style.  SRQ3 "width =" 232 "height =" 239 " Style = "marge: 5px; Flotteur: à droite; "/> </p>
<p align= Ron Werner: Les tapis sont une catégorie d'affaires clés. Nous les utilisons dans nos vignettes pour compléter les histoires de couleurs et de texture, nos murs de tapis sont carrelés avec de petits échantillons, et nous pensons que certains ont été roulés pour recevoir de l'argent et des marchandises.

Jessica Talsma-Smith: Les tapis représentent environ 8% à 10% de notre entreprise. Nous les avons dans toutes nos vignettes et affichons des échantillons sur un rack.

Laurie Bauermeister: Nous sommes extrêmement occupés avec le travail de conception et, littéralement, des dizaines d'emplois fonctionnent. La plupart des maisons ont besoin d'un minimum de cinq tapis, et nous le trouvons difficile – échantillonner et coordonner des tapis pour chaque zone ciblée. Notre magasin dispose d'un grand porte-manteaux suspendu pour l'achat immédiat et des supports d'échantillons de différents fournisseurs pour le contrôle des clients. Nous avons également des échantillons d'anneaux des styles, des couleurs et des textures les plus populaires pour l'équipe de conception afin de prendre en charge les appels et de nombreux catalogues de fournisseurs dans notre salle de recherche pour examen. J'aimerais que les vendeurs de tapis mettent ensemble des histoires de couleurs comme les sociétés de literie – cela faciliterait les choses.

Heather Hanley: Les tapis sont une catégorie énorme pour nous. Nous les affichons comme nous pouvons le penser. Il y a bien des années, nous avons commencé à les mettre sur nos murs pour éviter de les peindre, alors maintenant, chaque vignette a un tapis (ou deux ou trois) sur le mur et le sol ainsi que des roulés et attachés à la corde. C'est un grand add-on pour nos designers, alors nous aimons les calquer dans chaque vignette. Nous disposons également d'un énorme porte-tapis (deux étages d'angle), proposons cinq programmes de boutique de créateurs et disposons d'un «coin de tapis» mis en place avec des tables, des chaises et des catalogues de tapis. Nos échantillons de créateurs sont classés par style et texture plutôt que par fournisseur. Cela semble fonctionner pour nos designers et nos clients.

Quel est le plus grand défi qui affecte le succès de votre entreprise?

Rachelle Roth: L'Internet, période. Les fabricants qui vendent en ligne sont un gros problème pour nous, car notre magasin devient une salle d'exposition où les consommateurs touchent et ressentent les produits puis commande en ligne à 10h. Quand ils ont un temps mort. Nous avons presque applaudi pour le magasin australien qui charge des frais de 5 $ «à l'apparence» qui sont crédités pour tout achat. Malheureusement, il est presque arrivé à cela pour la survie du magasin de brique et de mortier.

Ron Werner: Heure. Chaque aspect sur lequel nous devons nous concentrer prend du temps. Nous devons développer et gérer notre équipe. Nous devons inspirer et motiver notre équipe. Et nous devons toujours nous concentrer sur le service à la clientèle et notre marque.

Laurie Bauermeister: Croyez-le ou non, mon plus grand défi consiste à trouver de nouveaux biens. J'achète à tous les niveaux de prix et j'ai constaté que les entreprises ne produisent pas suffisamment de produits neufs annuellement et souvent ne conservent pas suffisamment de marchandises dans leurs entrepôts américains pour expédition immédiate.  SRQ4 "width =" 235 "height =" 242 "style = "Marge: 5px; Flotteur: à droite; "/> </p>
<p align= Patti Schmer: Le plus grand défi est de faire en sorte que le client puisse se rendre compte que nos prix sont abordables et pour voir notre diversité de produits. Nous transportons des meubles, des accessoires, des bijoux et de petits articles cadeaux ainsi qu'une petite ligne de vêtements.

Heather Hanley: Lorsque vous regardez nos critiques en ligne, les seuls commentaires négatifs proviennent de clients dont les produits ont été retardés par le fabricant et / ou sont endommagés. Je souhaite que les fabricants comprennent combien le client exige le client actuel – ils vivent dans un jour de gratification instantanée et d'une technologie incroyable. L'industrie de l'ameublement a tardé à s'adapter à cela. Les clients ne comprennent pas les délais de livraison de huit semaines qui peuvent se transformer en délais de livraison de 12 semaines. En tant que détaillant, vous prenez le coup de leur déception. J'ai choisi de travailler avec des fournisseurs qui ont de grands portails de revendeurs en ligne, car cela rend la vie plus facile lorsque vous pouvez définir des attentes appropriées avec vos clients. Il y a également un tel écart dans les niveaux de fabrication et de qualité – les clients ne comprennent pas pourquoi il faut huit semaines pour produire un canapé à leurs spécifications en Caroline du Nord, quand ils pourraient acheter un à l'épicerie avec leur lait et leurs œufs. Certains fabricants tentent de transformer les meubles et les accessoires en produits de base, et certains d'entre nous essayent toujours de devenir un investissement dans la maison, le mode de vie et la famille.

Y at-il une période de l'année où les ventes sont meilleures?

Rachelle Roth: Le quatrième trimestre est absolument notre période d'activité la plus achalandée, principalement en raison de notre vente de meubles spéciaux pour l'anniversaire. En 2012, nous avons réalisé 30% de l'activité totale de notre année au cours de ces trois mois. Les cadeaux de Noël, même si nous vendons et emballons beaucoup, n'ajoutons pas beaucoup en décembre, nous avons besoin de ventes de meubles pour influer sur notre résultat net. De plus en plus, les délais de livraison des fabricants signifient que ces commandes doivent être placées en octobre pour que les clients puissent profiter de leurs meubles pour les vacances. Août et juin sont généralement nos mois les plus faibles.

Laurie Bauermeister: Les ventes sont généralement meilleures au quatrième trimestre. Le 5 août déclenche notre saison de vente d'automne. Trente-trois pour cent de l'activité de toute l'année se déroule de septembre à décembre.

Patti Schmer: La période de l'année où nos ventes sont les meilleures est Décembre. Nous faisons un affichage de vacances incroyable et nous sommes une excellente source de cadeaux dans de nombreux prix différents.

Heather Hanley: Nous faisons bien au printemps et à l'automne. Je dirais que 30% de nos ventes sont le quatrième trimestre. Nos mois sont assez uniformes.

Vendez-vous en ligne et, dans l'affirmative, quel pourcentage de vos ventes se produisent-ils?

Rachelle Roth: Non, nous avons essayé et c'était comme clouer Jell-O à un arbre car nous ne stockons pas d'inventaire. Mais nous ne dirons jamais jamais.

Jessica Talsma-Smith: Nous avons une petite présence en ligne. Nous espérons l'élargir à l'avenir, mais en ce moment c'est un petit pourcentage de notre entreprise.

Laurie Bauermeister: Nous ne vendons pas en ligne, bien que nous ayons un site Web. Le site Web demande au client de téléphoner à notre concepteur interne formé. Je travaille activement sur la mise à jour de notre site Web et nous passons à certaines pages de commerce électronique qui expirent saisonnièrement.

Heather Hanley: Nous ne vendons pas en ligne, mais nous voudrions bientôt – seulement nos meilleurs produits et nos gagnants éprouvés, pas de flash et de tirette.

Combien d'impact pensez-vous que le passage d'une facture de recouvrement de la taxe de vente en ligne aurait sur les détaillants de brique et de mortier?

Rachelle Roth: Absolument formidable! Cela égalerait le terrain de jeu. Ceci est tellement attendu.

Ron Werner: Cette taxe équitable n'aura d'aide que les boutiques de briques et de mortiers. Les achats réalisés à partir de l'état sont actuellement imposables, c'est juste qu'aucun consommateur ne dépose et ne paie la taxe. Le terrain de jeu est une grande aide pour nous.

Laurie Bauermeister: Je soutiens pleinement la taxe de vente de l'État en ligne et je presse activement mon député local à cet effet. De plus, je discute du contrôle de la distribution en ligne avec toutes mes principales lignes de meubles.

Heather Hanley: Je pense que ce serait énorme! Mon état a une taxe de vente de 8,7%. Passer une facture de taxe de vente en ligne aidera à égaliser ce terrain de jeu. Essentiellement, il s'agit d'une remise intégrée de 10%. Je n'ai jamais compris pourquoi ils ne taxent pas les ventes en ligne. Ces entreprises devraient participer à nos communautés (en payant des taxes) de la même manière que toutes les autres entreprises.

Si vous pouviez proposer une chose à vos vendeurs qui rendrait votre vie plus facile, quel serait-elle?

Rachelle Roth: Fixez un prix de vente au détail minimum et responsabilisez les détaillants. Prenez une leçon de Peacock Alley – si vous souhaitez vendre directement en ligne, bien, juste avoir un prix légèrement plus élevé dans votre boutique en ligne.

Ron Werner: Confiez le capital aux inventaires pour réduire les délais, répondez à nos demandes plus rapidement et fournissez une bonne photographie pour nos feuilles de larmes.

Jessica Talsma-Smith: Commande en ligne, retours faciles et crédits rapides sur les dommages.

Laurie Bauermeister: Mon bœuf avec des vendeurs n'est généralement pas expédié assez rapidement et ne pas suivre les formalités d'accompagnement. Nous aimerions recevoir les factures et les listes d'emballage avec les marchandises. Nous devons souvent cerner nos fournisseurs pour cette information.

Heather Hanley: Portails du concessionnaire – nous avons besoin de l'information possible pour nos clients et nos clients. Ces portails incluent une grande imagerie de marketing et des écrans de point de vente. Surtout pour les accents et les meubles haut de gamme, vous (comme fournisseur) devez m'aider (en tant que détaillant) à éduquer notre consommateur sur ce qui rend vos produits spéciaux et digne de leur argent durement gagné.

Avez-vous apporté des modifications récemment qui ont contribué à stimuler les ventes?

Rachelle Roth: Oui. Nous avons embauché un consultant en relations publiques et nous avons investi dans un employé salarié à plein temps pour gérer les efforts de médias sociaux, de marketing et d'achat. L'un de ses objectifs est de nous assurer que nous mettons l'accent sur l'alignement de nos promotions en magasin avec celles offertes par nos fabricants. Nous n'avons jamais été bons pour planifier à l'avance et unifier notre calendrier à temps pour que ces événements fonctionnent pour nous.

Ron Werner: Nous restons concentrés et travaillons fort sur notre mission.

Laurie Bauermeister: J'ai investi beaucoup dans les médias sociaux. J'ai un photographe à temps plein, un blogueur et une personne de maintenance de site web. Ces choses sont essentielles pour promouvoir les événements en magasin.

Heather Hanley: Nous avons abandonné les lignes bas de gamme. Et si le produit ne peut pas se rendre à ma porte en une seule pièce, nous laissons tomber cette ligne aussi. Nous nous concentrons sur les fournisseurs qui s'intéressent à une relation, pas seulement en nous vendant des «choses». Je veux voir le représentant dans mon magasin, je veux de l'aide avec des dommages et des problèmes, je veux être important pour votre ligne. Nous avons également acheté un nouveau logiciel, qui a aidé à identifier nos best-sellers et les lignes que nous devrions faire de nos priorités.

Votre client moyen a-t-il changé beaucoup depuis que vous avez travaillé?

Rachelle Roth: Nous avons une base de clientèle si diversifiée, et ce n'est certainement pas typique. Les personnes qui gravitent dans notre magasin recherchent des services de design de style et d'intérieur et c'est ainsi depuis le premier jour. La connaissance des produits des clients a changé à mesure qu'ils sont plus savants et plus exposés à un bon design par Internet. Ils ont besoin de réponses à beaucoup plus de questions avant de fermer une vente.

Ron Werner: La différence est qu'ils sont soit plus compétents, soit ils pensent qu'ils sont plus compétents. À la fin de la journée, ils sont les mêmes. Ils ont besoin d'une direction, d'une validation et d'un excellent service.

Jessica Talsma-Smith: Notre client moyen est occupé. Leur temps est précieux. La plupart d'entre eux nous préserveront en ligne et sauront ce qu'ils veulent quand ils entrent dans la porte. Il est de notre devoir de comprendre rapidement et de leur montrer ce qu'ils veulent voir.

Laurie Bauermeister: Mon client a tendance à être de plus en plus affluent, plus jeune et très instruit sur le design.

Patti Schmer: Notre client est devenu plus sophistiqué. Nous éduquons nos consommateurs et achètent des articles légèrement plus élevés.

Heather Hanley: Notre objectif de clientèle il y a 10 ans était une clientèle plus jeune – les 35-55 démographiques – mais elle a grandi à mesure qu'elles grandissaient. Nous voyons une clientèle plus âgée, la population de plus de 55 ans qui réduit la taille et voulant quelque chose de nouveau et de nouveau.

Qui est votre concours et comment vous sentez-vous au sujet de vos vendeurs qui vendent sur des sites de vente en ligne et / ou des discounters en ligne?

Rachelle Roth: Les ventes flash comme One Kings Lane ne sont pas autant une menace car les articles qu'ils proposent sont spécifiques et limités. Cependant, les discounters en ligne sont un problème majeur, nous choisissons donc de travailler avec des fournisseurs qui ne vendent pas sur ces sites. Les grands magasins de boîtes sont également une menace car ils ont l'espace nécessaire pour montrer beaucoup plus de produits que nous le pouvons. En règle générale, l'expertise de nos concepteurs peut surmonter cet inconvénient, mais si la grande caisse dispose d'une vente, la fidélisation de la clientèle est limitée.

Ron Werner: La concurrence est partout – du magasin en ville, en ligne et en voyage. Nous ne pouvons pas nous en préoccuper. Nous devons nous soucier de fournir une excellente expérience client, un service incroyable et des prix équitables.

Jessica Talsma-Smith: Notre concurrence est partout. Je pense que nous devons nous distinguer de la «plus grande vente de l'année», les gars et les gars qui vendent la vente. Nos clients recherchent de la qualité et de la valeur afin que nous leur donnions la meilleure qualité au meilleur prix et que nous soutenons nos produits.

Laurie Bauermeister: Ma plus grande compétition provient d'autres indépendants similaires. Mais puisque nous sommes un magasin de destination avec des produits inhabituels importés directement de la source, souvent nous n'avons pas beaucoup de concurrence. Je travaille chaque jour plus dur pour gérer uniquement les articles exclusifs fabriqués spécifiquement à mes idées conceptuelles. Les détaillants en ligne sont un problème. Je crois que seul les magasins partenaires avec les entreprises de sauvegarde de bâton et pierre devraient être autorisés à avoir un site Web. Je n'ai pas de problème avec le concept du site flash car il y a des moments où les importateurs / fabricants doivent éliminer les stocks hors saison ou anciens. Mais pourquoi auraient-ils des ventes instantanées de produits courants?

Heather Hanley: Les ventes en ligne peuvent être frustrantes. Nous essayons de créer une expérience de magasinage avec de beaux environnements, puis nos clients voient les mêmes produits sur une vente flash profondément récompensé et dévalue nos produits. Je suis choqué par certains des vendeurs haut de gamme qui vendent à ces sites de vente flash. Ne me méprenez pas, l'idée est ingénieuse, mais les gens qui achètent ces pièces ne font pas d'investissements, ils font des achats de produits. Je pense que lorsque l'ameublement et les accents domestiques deviennent des commodités, vous avez fait un mauvais service à notre industrie. L'achat en ligne avec livraison gratuite et aucune taxe de vente est un tueur pour nous – nous devons être créatifs et fournir aux clients une expérience, car c'est ce que les sites en ligne ne peuvent fournir.

La mise en scène est-elle un problème pour vous? Est-ce que vous faites quelque chose pour rendre plus difficile pour les clients de faire cela?

Rachelle Roth: Oui, c'est probablement un problème plus gros, puis on se rend compte et je ne pense pas pouvoir le contrôler sans être grossier. Vous pouvez seulement esquiver la question "qui fait cela" pendant si longtemps avec tact.

Ron Werner: C'est un problème. Si nous voyons que cela se produit trop avec une ligne donnée, nous sommes forcés de laisser tomber le fournisseur car ils ont démontré qu'un canal de distribution propre n'est pas important pour eux.

Jessica Talsma-Smith: La salle de séparation était un problème plus grand que ce n'est maintenant pour nous. Nous aurons rarement le client à trouver le même produit pour moins d'autre part. Si cela devient un problème, nous déposerons généralement cette entreprise.

Laurie Bauermeister: Oui, nous voyons beaucoup de gens prendre des photos de biens et de nos étiquettes. Je suis sûr qu'ils nous achètent. Mais je ne suis pas si sûre que ces photos se transforment en une vente pour une autre entreprise. Nous importons beaucoup de choses directement, même les détaillants en ligne ne peuvent pas rivaliser sur le prix ou la disponibilité.

Heather Hanley: Nous ne montrons pas de modèles sur les étiquettes de nos principaux articles. Parfois, vous rencontrez un client qui le veut aussi peu coûteux que possible. Nous ne gagnerons jamais avec ce mec, alors pourquoi vous essayez? Quand il arrive en retard ou a un problème, il sera le premier à se plaindre et s'attendre à ce que le facteur de service se lance et que nous allions au-delà et au-delà. Permettez-les d'acheter en ligne et de faire face aux conséquences. Nous devons nous concentrer sur la création de l'expérience des achats – produits géniaux, affichages incroyables, personnel de vente merveilleux. C'est ce qu'un magasin de brique et de mortier peut exceller, et c'est ce que les clients veulent! Les gens sont affamés pour le temps – rendent les achats faciles et amusants et informatifs et ils vous récompenseront avec leurs affaires.

Que chercherez-vous aux marchés d'été et d'automne?

Rachelle Roth: Nous allons toujours avec un esprit ouvert et quelques notions préconçues. Nous recherchons simplement ce qui est nouveau et passionnant, et Made in America aide toujours …

Jessica Talsma-Smith: Qualité, pièces uniques. Nous avons besoin de grandes pièces de déclaration que vous ne trouvez pas partout. Nous chercherons également des couleurs vives comme la mandarine, le pavot rouge et l'émeraude. L'art unique est également un objectif. Nous avons travaillé avec Leftbank Art et avons vraiment aimé la qualité.

Laurie Bauermeister: Mes acheteurs regarderont dans toutes les catégories car ma part du Texas semble être très occupée et nous attendons encore plus de trafic que le nouveau campus Exxon Mobil, l'installation de formation Baker Hughes et d'autres produits pétroliers Les entreprises déménagent des employés dans ma région. Plusieurs milliers de nouvelles maisons ont été construites au cours des deux dernières années à moins de cinq milles de mon emplacement. Plus précisément, nous chercherons de nouveaux miroirs, des lampes, des coussins, du mur et des articles saisonniers pour le mois de janvier prochain et la saison de vente du printemps.

Heather Hanley: Des textures intéressantes pour les maisons des personnes, comme la fourrure, les bois récupérés, les textures tissées. Et des couleurs chaudes pour nos longs mois d'hiver. Cela contribue vraiment à animer un espace entouré de froid et de neige avec des couleurs amusantes et vives.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *