Choisir une hotte décorative

Les nouvelles hottes de cuisine ne se contentent pas d’aspirer, elles sont en plus décoratives et surtout performantes.

L’appellation hotte décorative regroupe ces hottes qui se fixent au mur ou au plafond, éventuellement au-dessus d’un îlot, et qui ne se cachent pas, contrairement aux hottes à casquettes, télescopiques ou à tiroir installées derrière ou sous les façades des meubles hauts.

Si la gamme des hottes décoratives est large, elles ont en commun d’afficher un style moderne, contemporain, associant le verre et le métal, et des dimensions imposantes.Ces hottes fonctionnent selon 2 techniques : par évacuation et par recyclage. Les hottes à évacuation aspirent les vapeurs de cuisson et les rejettent à l’extérieur. Le traitement de l’air est donc performant, mais l’installation moins facile et rapide. Les hottes à recyclage recyclent l’air. Elles le purifient, le désodorisent en le faisant passer dans des filtres synthétiques et des filtres à charbon, avant de le rejeter dans la cuisine. Ces hottes sont utilisées en appartement ou lorsque la cuisine est équipée d’une VMC. Quel que soit le type de la hotte, celle-ci doit être capable de renouveler le volume d’air de la cuisine 12 fois par heure. Pour une cuisine de 10 m², une puissance d’aspiration minimum de 300 m³/h suffit si la hotte fonctionne en mode d’évacuation. En mode recyclage, il faut ajouter 40 % à ce chiffre.Autre critère à prendre en compte au moment de l’achat, le niveau sonore.Si la hotte est trop bruyante, elle risque de ne pas être utilisée. Les modèles les plus silencieux  promettent aujourd’hui un niveau sonore autour de 40 dB.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *