Choisir une hotte aspirante

La hotte aspirante n’est peut-être pas l’appareil électroménager auquel on pense en premier lorsqu’on imagine l’aménagement de sa cuisine. Et pourtant ! Une hotte aspirante est indispensable au confort de la cuisine. Mais quelle hotte choisir ? Telle est la question.

Avant de faire son choix, il faut d’abord se poser la question du type de hotte aspirante, s’il on veut une hotte très bon marché, une hotte quasi-invisible ou plutôt un modèle décoratif.

– Les hottes casquettes sont les hottes « de base », les modèles les meilleurs marché. Mesurant une quinzaine de centimètres de hauteur, elles s’installent sous un meuble haut.

– Les hottes tiroir sont plus discrètes. D’une épaisseur de quelques centimètres seulement, elles s’installent sous un meuble haut et se mettent en marche par traction du tiroir.

– Les hottes escamotables sont elles aussi quasi-invisibles puisqu’elles se cachent derrière une façade de meuble. Pour les allumer, il suffit de faire basculer la façade.

– Les

hottes téléscopiques

s’intègrent elles dans le

plan de travail

, au plus près des plaques de cuisson. En marche, elles montent pour aspirer les fumées. A l’arrêt, elles redescendent dans le plan jusqu’à devenir quasi invisibles. Elles sont particulièrement recommandées sur les îlots car elles sont plus faciles à installer que les hottes décoratives.

– Les hottes décoratives, justement, sont comme leur nom l’indique de véritables éléments décoratifs dans la cuisine. En verre, en métal, souvent très design et performantes, elles se fixent au mur, ou bien au plafond au-dessus d’un îlot.  

– Les groupes aspirants, également discrets, se composent d’une turbine, de filtres et d’autres accessoires réunis dans un caisson de meuble ou une hotte maçonnée. Les groupes aspirants sont très performants mais leur mise en œuvre plus lourde que celle d’une hotte classique. Lorsque le moteur est relégué dans les combles ou une pièce attenante, les nuisances sonores sont réduites pour une performance identique.

Une fois l’esthétique de la hotte choisie, se pose la question de son mode de fonctionnement. On distingue deux modes différents.

– Les

hottes à évacuation

rejettent l’air à l’extérieur. Elles sont particulièrement performantes mais ne peuvent pas être mises en œuvre partout.

– Les

hottes à recyclage

rejettent l’air, après purification et désodorisation, à l’intérieur de la cuisine. Une solution choisie en appartement. Attention cependant, pour une efficacité optimale, les filtres doivent être changés ou nettoyés régulièrement.

Quel débit pour une hotte aspirante ?

Plus le débit, exprimé en m3/h, est important, plus la

hotte

sera performante. On estime que pour être efficace, une

hotte

doit être capable de traiter 10 à 12 fois le volume d’air de la cuisine. Pour une cuisine de 10 m3, la

hotte

devra donc afficher un débit minimum de 300 m3/h, s’il s’agit d’un modèle à évacuation. Ce débit devra être encore supérieur de 30 à 40% s’il s’agit d’une hotte à recyclage ou que la

cuisine est ouverte

sur le salon.

Quelques gestes de bon sens permettent d’améliorer encore les performances de la

hotte

(à condition d’y penser) : choisir un modèle au moins aussi large que la table de cuisson, l’allumer cinq minutes avant et attendre quelques minutes après utilisation pour l’éteindre. Heureusement, ces dernières fonctions sont automatisées, dans les modèles les plus récents.

Egalement très pratiques, les

hottes

qui adaptent automatiquement leur débit en fonction de l’intensité des fumées.

Quel niveau sonore  pour ma hotte

Le niveau sonore est un critère essentiel au moment de l’achat d’une hotte aspirante. Si elle est trop bruyante, elle risque en effet de ne pas être utilisée. D’une manière générale, les

hottes

les plus silencieuses affichent un niveau sonore de 30 dB environ en bas régime et 60 dB en puissance maximum.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *