Choisir sa plaque de cuisson

Table électrique ou à gaz ? Plaques vitrocéramiques ou plaques à induction ? Tout savoir pour bien choisir.

Les plaques de cuisson électriques

Les classiques plaques électriques noires, très répandues dans les années 1970, sont aujourd’hui délaissées. Elles ont beau être bon marché, elles présentent de nombreux inconvénients, parmi lesquels des temps de chauffe et de réaction longs et un nettoyage difficile.

Les plaques de cuisson à gaz

Les tables de cuisson à gaz ont toujours les faveurs des consommateurs. À juste titre car leurs avantages sont multiples : temps de réaction rapide, facilité d’utilisation, contrôle visuel de la cuisson grâce à la flamme visible. En plus, les modèles récents sont équipés de systèmes d’allumage intégré et d’arrêt automatique en cas d’extinction de la flamme qui garantissent la sécurité.

Les plaques de cuisson vitrocéramiques

Dans la famille des plaques de cuisson vitrocéramiques, on distingue les foyers radiants qui chauffent par rayonnement et les foyers halogènes, plus puissants et plus rapides, qui chauffent par impulsions successives.

Avantages des plaques de cuisson vitrocéramiques, elles chauffent plus vite que des plaques électriques classiques et se nettoient facilement à condition d’utiliser des produits adaptés non abrasifs. Inconvénient, les délais de refroidissement sont  longs et les plaques restant chaudes longtemps après l’arrêt. Mieux vaut donc ne pas laisser de plat sur le foyer. Par ailleurs, les foyers radiants et halogènes consomment plus d’énergie que les autres systèmes de chauffe.

Les tables de cuisson à induction

Côté esthétique, les tables de cuisson à induction ressemblent beaucoup aux modèles vitrocéramiques mais elles sont beaucoup plus performantes. La bobine de cuivre située sous les plaques à induction émet un champ magnétique dont les ondes ne chauffent que les récipients. D’où des économies d’énergie puisque le foyer s’adapte automatiquement à la taille de la casserole. Les plaques sont d’autant plus économiques qu’elles sont puissantes et réactives. Elles garantissent une montée en température express et une baisse tout aussi rapide.

Puisque seul le récipient chauffe et que le foyer s’éteint automatiquement dès qu’on l’enlève, les plaques à induction sont sûres. Le seul danger est de se brûler avec la casserole elle-même ! La plupart des tables à induction comportent en outre des systèmes d’arrêt automatique en cas de surchauffe ou de débordement. Avantage supplémentaire, une table de cuisson à induction se  nettoie facilement car, la plaque de chauffant pas, les traces, projections et autres miettes sur la surface ne brûlent pas.

Malgré leurs nombreux atouts, les tables à induction présentent deux inconvénients majeurs. D’abord leur prix encore élevé et ensuite leur exigence de récipients adaptés puisqu’elles ne reçoivent que des poêles et casseroles en fonte, en acier ou équipés d’un disque ferromagnétique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *