Choisir sa couette

Complément indispensable d’une bonne literie, la couette nous réchauffe l’hiver. Son choix s’effectue en fonction du grammage et du garnissage.

Le grammage de la couette indique le poids de son garnissage. Il varie de 200 à 500 g/m2 environ. Plus il est élevé plus la couette aura de gonflant et plus elle sera chaude.

Le garnissage de la couette est, comme son nom l’indique, le matériau situé à l’intérieur de son enveloppe. Ce garnissage est synthétique ou bien naturel.

Les couettes synthétiques

Elles peuvent être garnies de trois types de fibres : les fibres ordinaires, les fibres creuses et les fibres creuses siliconées. Les couettes en fibres ordinaires sont bon marché mais leurs capacités  d’isolation sont faibles. Les fibres creuses offrent une meilleure isolation puisqu’elles contiennent de l’air. Encore plus chaudes, les fibres creuses siliconées reproduisent en plus le gonflant des couettes en duvet.

Avantages des couettes synthétiques : elles sont légères et faciles d’entretien. Et adaptées pour les personnes allergiques.

Les couettes naturelles

Elles sont garnies de plumes et duvets de canard ou d’oie. Chaudes l’hiver, elles sont fraîches l’été et durent très longtemps. Inconvénient, elles se nettoient obligatoirement à sec. Les couettes naturelles garnies de flocons de laine sont gonflées comme celles en duvets, dotées d’un grand pouvoir de régulation de la température et de l’humidité et, en prime, conviennent aux personnes allergiques. Quant aux couettes en fibres de bambou, elles sont très chaudes, évacuent rapidement l’humidité et sont naturellement antibactériennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *