Bed Bath & Beyond va licencier 500

UNION, N.J.—Bed Bath & Beyond a déclaré qu'elle subissait une restructuration stratégique qui supprimera 500 postes, principalement dans la gestion. Il simplifie également ses opérations sur le terrain et sous-traite plusieurs fonctions dans ce qu'il a appelé «un pivot majeur» dans ses efforts pour économiser plusieurs centaines de millions de dollars à long terme.

«Nous annonçons aujourd'hui d'importants changements afin de dimensionner correctement notre organisation dans le cadre de nos efforts pour reconstruire un modèle d'entreprise moderne et durable», a déclaré le président et chef de la direction, Mark Tritton. «Nous ne prenons pas cette mesure à la légère mais, bien que difficiles, ces étapes mesurées et résolues sont nécessaires. Cela réinitialisera notre structure de coûts, nous permettant de réinvestir là où cela compte le plus pour nos clients, afin de rétablir notre autorité dans l'espace domestique. »

Le programme de restructuration global devrait réduire les frais de vente, généraux et administratifs annuels d'environ 85 millions de dollars.

Bien que les postes supprimés ne soient pas exclusivement dirigés, l'impact principal a été sur son siège social et ses opérations régionales, a déclaré le porte-parole Dominic Pendry. Dans un effort pour réinitialiser sa structure de coûts, il rapproche l'entreprise de ses pairs de la vente au détail et cette décision a affecté environ 20% de ses cadres supérieurs, selon Pendry. «Nous étions un peu trop lourds», a-t-il dit, une situation qui, selon lui, s'est produite sur une période de temps. Certains rôles considérés comme redondants ou redondants ont également été supprimés. Selon Pendry, presque toutes les unités commerciales ont été touchées.

L'entreprise a également transféré la gestion de ses activités de vente au détail de cinq régions du pays à quatre. Ce changement n'a pas eu d'impact sur les associés du magasin, mais sur les rôles qui se situent au-dessus du niveau du magasin individuel, a déclaré Pendry. Le réalignement sur quatre zones se traduit par «des responsabilités plus simples, plus propres et plus claires».

De plus, certaines fonctions de back-office seront externalisées sur une période de temps.

"Ce fut une journée vraiment difficile", a déclaré Pendry. Beaucoup de «recherche d'âme» a été prise dans la décision et chaque employé concerné a été interrogé individuellement, a-t-il déclaré.

La restructuration entraînera des charges nettes avant impôts de 26 millions de dollars, a déclaré la société, qui seront passées en charges au cours de son quatrième trimestre de l'exercice 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *